Rédiger pour le web, mais combien de mots?

Hier soir, un néophyte en création de site web et surtout en référencement m’a demandé un certain nombre de conseils pour obtenir du trafic sur son tout nouveau site marchand qu’il vient de créer.

Ne nous trompons pas d’objectif, car comme j’aime le répéter inlassablement (notamment ici), votre objectif final n’est pas d’être bien positionné sur une ou plusieurs requêtes sur les moteurs de recherche, mais bien d’augmenter votre chiffre d’affaires et mieux encore: votre bénéfice!

Sommaire

  1. Comment drainer du trafic sur son site web
  2. La longueur idéale d’un article
  3. Pourquoi certains avancent un chiffre précis
  4. Erreurs à ne pas commettre
  5. Quelques précieux conseils

Comment drainer du trafic sur son site web

Je lui ai alors répondu que s’il fallait retenir trois choses en matière de référencement et par conséquent de génération de trafic vers un site internet, ce serait les trois suivantes:

  1. Du contenu
  2. Du contenu
  3. Du contenu

Il m’a alors répondu que c’était très clair, mais qu’il ne voyait pas trop comment faire.

Rédaction web: quelle est la bonne longueur d'un article?

Je lui ai donc répondu qu’étant donné que son site WordPress était équipé d’un blog, il fallait qu’il rédige régulièrement des articles sur sa thématique, à la fois pour faire découvrir son savoir-faire à son public cible et pour donner quelques astuces dans le but d’attirer le chaland et de prouver son expertise.

En effet, plus vous montrez ce que vous savez faire et plus vous démontrez votre expertise dans votre domaine, plus vous aurez de chances d’attirer le chaland, de le convertir et d’en faire un de vos meilleurs ambassadeurs.

Il m’a alors posé la fameuse question à cent euros que tout le monde se pose, à savoir quelle est la longueur idéale d’un article!

Et aussitôt, il ajoute: « j’ai vu 300 mots moi mais qu’en penses-tu? »

Nous allons donc voir ensemble quelle est ma réponse à cette question.

La longueur idéale d’un article

Alors, à votre avis, quelle est La seule et unique réponse juste à cette question?

Pensez-vous que l’article idéal fait 200, 300, 350, 900 ou plus de 2000 mots, comme on peut le voir régulièrement écrit sur différents supports?

Et la réponse n’était pas une de celles-ci?

En effet, La seule et unique réponse juste à cette question est toute autre, car la bonne longueur d’un article est celle qui fait qu’un article se suffit à lui-même.

En d’autres termes, la longueur idéale d’un article n’est pas un nombre fixe de mots, mais plutôt une valeur propre à chacune des publications.

Pour être plus clair, votre article doit répondre à la problématique qui y est soulevée et puis c’est tout, ni plus, ni moins!

Un texte trop long devient vite ennuyant et fait bailler

Donc si vous répondez précisément à la problématique posée en début d’article en moins de 200 mots, pourquoi voulez-vous vous forcer à en rédiger 900 ou pire, plus de 2000?

Vous aurez du mal à le faire et surtout, il est fort à parier que vous allez ennuyer vos lecteurs qui finiront tôt ou tard par fuir se réfugier chez votre plus proche concurrent en se disant: « mais c’est un malade, il faut l’enfermer celui-ci »!

Pourquoi certains avancent un chiffre précis?

Si certains avancent des chiffres tels que 200, 300, 350, 900 ou plus de 2000, ce n’est pas sans raison et nous allons les étudier ensemble afin d’être le plus objectif possible.

Certains parlent de 200 mots, car en dessous de cette barre, on peut considérer que ce n’est plus vraiment un article, mais une annonce ou une brève.

Quant aux 300 à 350 mots, ce sont les chiffres qui semblent s’approcher le plus de la moyenne des articles régulièrement positionné sur les moteurs de recherche.

900 mots correspond à un article plutôt détaillé comportant tous les ingrédients d’une vraie dissertation, à savoir thèse, antithèse et synthèse.

Enfin, d’après les tests menés par certains référenceurs, les articles de plus de 2000 mots auraient tendance à mieux se positionner de façon durable que les autres, mais là, il faut avouer qu’on s’approche d’une revue!

Erreurs à ne pas commettre

La principale erreur à ne pas commettre est de s’imposer à tout prix de rédiger des articles qui font une certaine longueur, surtout 900 ou plus de 2000 mots, car vous ne publierez pas souvent et vous ennuierez forcément votre lectorat.

En effet, vous aurez du mal à trouver le temps de rédiger régulièrement des articles très longs et lorsque la problématique de votre article ne s’y prêtera pas, vous deviendrez très vite ennuyeux.

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre dans la longueur d'un article?

La seconde erreur à ne pas commettre, c’est de s’imposer une taille d’article standardisée, c’est-à-dire de toujours publier des articles d’une longueur équivalente.

C’est tout sauf naturel et vos lecteurs s’en rendront vite compte, sans parler de l’ami Google et de son zoo peuplés d’animaux tous plus féroces les uns que les autres.

Ne rédigez pas pour rédiger, mais rédiger pour informer, intéresser et convertir 😉

Quelques précieux conseils

Cet article aurait pu tenir en moins de 200 mots, mais il va dépasser les 800, 1000.

Je vous rassure, c’est volontaire, car je ne voulais pas me contenter de jeter un pavé dans la marre et je préférais argumenter et vous donner tous les tenants et aboutissants.

Je vais donc m’atteler maintenant à clore rapidement mon article avec quelques précieux conseils concernant la rédaction de vos articles de blog:

  • ne cherchez pas à établir un record, laissez cela aux littéraires
  • répondez à la problématique posée en début d’article et à elle seule
  • soyez le plus naturel possible, avec toutefois certaines limites (modérez votre vulgarité si vous êtes vulgaires et tâchez de corriger un minimum vos fautes)
  • si en cours de rédaction vous commencez à vous égarer car votre article vous aura mener sur une autre problématique, faites machine arrière et notez-vous de côté de cette nouvelle idée pour un prochain article
  • écrivez ce que vous connaissez et ne cherchez surtout pas à épater en inventant, ça vous desservira
  • publiez le plus souvent possible, mais ne le faites pas à tout prix et si vous n’avez rien d’intéressant à dire, il vaut mieux parfois s’abstenir
  • n’hésitez pas à rédiger vos articles d’avance lorsque vous en avez le temps et/ou les idées, WordPress vous permet de programmer la publication d’avance

Et sinon, d’après vous, quelle est la bonne longueur idéale d’un article?

9 réactions sur “Quelle est la longueur idéale d’un article?

  1. J’aimerai ajouter un petit détail, si vous faites de longs articles de type 1500 mots et plus, pensez à fractionner votre article sur plusieurs pages, votre taux de rebond s’en retrouvera amélioré et c’est la globalité de votre site qui remontera dans les moteurs de recherche ( et oui ces petits robots espionnent si vous ne lisez qu’une ou plusieurs pages d’un site web, alors encouragez les gens à en lire plus d’une… )

  2. Salut Patrice,

    Je suis entièrement d’accord avec toi sur l’opportunité de scinder les grands articles en plusieurs, mais je n’avais jamais pensé au taux de rebond en faisant cela.
    Et pourtant, tu as parfaitement raison!
    De toute façon, lorsqu’un article est long et qu’il est d’une seule traite sans être régulièrement agrémenté d’illustrations, cela n’engage pas vraiment à le lire, alors mieux vaut ne pas faire fuir le chaland 😉

    Amicalement,

    Bruno

  3. Comme vous l’avez indiquez dans votre article, les textes trop longs (ceux qui dépassent facilement les 600 mots ) n’engage pas vraiment.
    En effet notre travail est équivalent un équilibriste, on marche sur une corde, si on écrit trop long, les gens se fatiguent et ne vont certainement pas tout lire, or paradoxalement, dans le marketing le but est de diriger le client vers une seule action.
    En gros, si on écrit pour les robots de Google, il faut fournir beaucoup de données textuelle de bonne qualité, mais pour engager les clients il faut au contraire aller à l’essentiel et bien soigner la présentation.
    Un grand dilemme.

  4. Bonjour Ziad,

    Attention à l’amalgame, car je ne dis absolument pas qu’il ne faut pas publier de longs textes, même vis à vis des internautes, mais je dis simplement qu’il ne faut pas vouloir trop en faire, notamment en pensant que ce sera bon pour le positionnement de son site dans les résultats de recherche de Google.
    Un article long mais argumenté et intéressant aura toujours plus d’effet qu’un article plus court mais bâclé, n’oubliez pas ceci.
    J’en reviens donc à la bonne longueur d’un article qui n’est ni plus ni moins que celle qu’il doit avoir.
    Pour être plus précis, il faut s’arrêter une fois qu’on a bien répondu à la problématique posée en début d’article, tout en prenant soin d’inviter ses lecteurs à l’action 😉
    Pour finir, je considère qu’on faire absolument abstraction des moteurs de recherche lorsqu’on rédige un article, car ce n’est pas lui qui vous fera manger, bien au contraire.
    Donc pour moi, il n’y a aucun dilemme de ce côté-ci.

    Cordialement,

    Bruno

  5. D’accord avec vous sur le principe, mais vous ne mentionnez pas la contrainte de longueur qu’impose Google Actualités pour pouvoir être référencé dans son index de news. Les articles trop courts sont systématiquement refusés et c’est clairement indiqué dans le Webmaster tools…

  6. @La petite lilloise: je vous remercie de bien vouloir lire l’article, ainsi que les consignes pour commenter, car vous êtes ici sur un site professionnel et non une poubelle à liens.
    L’article ne parle nullement de Google Actualités, alors je ne vois pas bien ce que cela vient faire ici et de nos jours, faire des liens totalement hors thématique, c’est du vrai suicide!
    Allez plutôt commenter objectivement les blogs de votre thématique et si vous avez un avis à donner sur un blog d’une autre thématique, alors soit vous ne mettez pas de lien (ce n’est pas obligatoire), soit vous liez un de vos profils sociaux.

    Merci de votre compréhension.

  7. Personnellement j’ai pensé que 500 mots est l’idéale. En effet, il faut prendre compte également de la durée de temps que l’internaute va prendre pour lire l’article. Et comme on le sait tous, en terme de référencement un article peut vous booster d’uns coup mais peut vous aussi rabaisser si le contenu est dupliqué. Alors, à mon avis, vaut mieux rédiger un texte unique et originale d’environ 500 mots que plutôt d’un article de 1500 mots où la moitié ne sont que des bla bla.

    Modéré!

  8. Bonjour Raymond,

    Il y avait longtemps qu’on ne t’avait pas vu traîner par ici!
    Dommage que tu n’as pas pris la peine de lire les conditions de commentaire.
    Bon, comme ton commentaire est objectif et qu’il cadre avec l’article, je t’ai laissé un lien, mais vers ton profil Twitter, car ta thématique n’a rien à voir avec celle de ce site.
    Tu me remercieras peut-être plus tard de t’avoir éviter une pénalité Google pour un maudit lien 😉
    Pour en revenir à ton commentaire en lui-même, je suis parfaitement d’accord: il ne faut pas publier du contenu pour publier du contenu, mais il me semblait pourtant l’avoir bien précisé dans mon article, non?
    Bon, tu as de la chance, je te le laisse tout de même ton lien vers ton Twitter, mais attention, je ne suis pas toujours d’aussi bonne composition.

    Bruno

Laisser un commentaire

15 + 15 =